Info, dépêche ou communiqué de presse


société :

VEREIN EUROPÄISCHE BÜRGERINITIATIVE GEGEN EXTREMISMUS

jeudi 7 décembre 2017 à 11h01

L'initiative citoyenne européenne « STOP EXTREMISM » : 150 000 signatures contre le terrorisme, et ce n'est pas fini


LINZ, Autriche, December 7, 2017 /PRNewswire/ --

Seyran Ates, activiste pour les droits civiques, appelle à des manifestations de soutien    

L'initiative citoyenne européenne intitulée " STOP EXTREMISM " insiste pour que l'UE mette en place des mesures plus vigoureuses contre toute forme d'extrémisme. Et l'organisation est fière d'annoncer que plus de 150 000 signatures de citoyens de l'Union Européenne ont déjà été recueillies.

" Je suis ravie de ce succès, qui montre que de nombreuses personnes en Europe sont prêtes à se lever contre la terreur et l'extrémisme ", a déclaré Seyran Ates, avocate à Berlin et célèbre activiste des droits des femmes, qui a co-fondé l'initiative citoyenne.

La Commission européenne a enregistré l'initiative citoyenne européenne " STOP EXTREMISM " en juin 2017. D'ici juin 2018, le groupe rassemblera un million de déclarations de soutien de la part de citoyens de l'UE autorisés à voter. Le Parlement européen et la Commission européenne seront ensuite tenus de mettre la directive européenne proposée par " STOP EXTREMISM " à l'ordre du jour. " Je suis persuadée que nous pouvons atteindre un million de déclarations et soumettre nos demandes à Bruxelles ", a ajouté Seyran Ates.

" STOP EXTREMISM " vise particulièrement l'extrémisme islamiste ainsi que celui de l'extrême-droite, l'anti-sémitisme et le radicalisme socialiste. " Avec les mesures que nous proposons, nous voulons garantir aux citoyens européens de pouvoir vivre en sécurité, dans la paix et la tolérance. Le fondement de notre initiative est la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne ", a commenté Mme Ates.

Les conditions principales de STOP EXTREMISM sont, entre autres :

 - la création d'une définition à l'échelle européenne de toute forme d'extrémisme

 - ne pas permettre à des extrémistes d'exercer une profession au sein des écoles, jardins d'enfants ou toute autre institution à vocation éducative, ou l'exercice d'une charge publique,

 - prendre des mesures légales contre la propagande extrémiste et l'incitation à la haine, même sur les réseaux sociaux,

 - et l'arrêt du financement d'institutions extrémistes par d'autres pays de l'UE.

" Il est tout simplement inacceptable que des pays tels que le Qatar investissent des centaines de millions d'euros dans le financement d'extrémistes et de prêcheurs de haine en Europe, ouvrant la voie à la violence et au terrorisme ", a déclaré Seyran Ates.

Les détails des demandes de Mme Ates et de ses camarades sont disponibles sur le site Internet http://www.stopextremism.eu.

Seyran Ates ajoute : " Je demande aux Européens qui veulent protéger leur liberté et les droits de l'Homme en Europe de faire une déclaration de soutien sur http://www.stopextremism.eu ".

Pour de plus amples informations : Michael Laubsch, tél. : +43-664-1540614, e-mail : media@stopextremism.eu

Photos téléchargeables de Seyran Ates : https://drive.google.com/drive/folders/1J5erJljg1gMFGf9N0oEt0FKGm1jwXgIi

© 2002-2017 BOURSICA.COM, tous droits réservés.

Bourse, conseils et informations

Par la consultation de ce site, vous acceptez nos conditions (voir ici)

Page affichée vendredi 15 décembre 2017 à 9h28m49